dimanche 29 octobre 2017

Dans la Vallouise

Dimanche 29 octobre 2017

Petit séjour à Vallouise. Ce qui frappe en montant le col du Lautaret depuis Grenoble, c'est que l'on voit le dernier brin d'herbe vert entre La Grave et Villar d'Arêne. Ensuite, c'est un désert. Il paraît qu'il n'a pas plu depuis le mois d'avril. Réellement effrayant. On se demande ce que peut manger le bétail ainsi que toute la faune sauvage.
Nous avons fait une balade sympa à partir de la station de Puy Saint Vincent, qui nous a menés au col de la Pousterle, aux Têtes, et au plateau d'Oréac. De très beaux points de vue, mais cette couleur omniprésente de terre brûlée...



La vallée de Briançon depuis les Têtes

Tous les lacs rencontrés étaient à sec, sauf le lac des Hermes, recouvert d'aiguilles de mélèzes.




Vallouise
Coucher de soleil au dessus de Vallouise


La Chau, au dessus de Cervières
La Meije vue du col du Lautaret

jeudi 19 octobre 2017

Le brame est fini... sniff !

Mercredi 18 octobre 2017

Dernière sortie sur les sites de brame. Nous n'avons pas entendu un seul raire, les cerfs sont restés cachés. Une biche et son faon sont venus nous voir à l'aube, puis, en rentrant de l'affut, c'est un renard qui a montré le bout de son nez pointu.
Les arbres se sont dégarnis et les sous-bois sont couverts d'une épaisse couche de feuilles bien croustillantes et bien bruyantes avec la sécheresse qui sévit. Restent encore quelques très belles couleurs, et les traces de cette période d'intense activités dans les bois : frottis sur les écorces, trainées de boue sur les troncs, empreintes de corps dans la boue des souilles, odeurs musquées là où les animaux ont marqué leur territoire...




jeudi 12 octobre 2017

Belle journée d'automne au brame

Mercredi 11 octobre 2017

Premier affut le matin : quelques biches et cerfs croisés en sous bois dans la nuit pendant l'approche de l'affut, puis cinq heures d'affut au cours desquelles pas un cerf, pas une biche ne pointeront le bout de leur nez. Heureusement, il ne fait pas froid.
Un renard sortira d'un fourré tout près de nous, trop près pour pouvoir le photographier. Nous le reverrons (lui ou un autre ?) une heure plus tard dans la clairière. Cette fois-ci, il sera trop loin. On n'est jamais content !



Deuxième affut l'après midi en lisière d'une autre clairière. Installés à 15h30, c'est à 19h10, alors qu'il commence à faire sombre, que j'entends une bête arriver sur notre gauche. C'est un magnifique douze cors. Il va prendre son temps pour traverser la clairière, écoutant à droite, à gauche. Son arrivée provoque des raires dans le sous-bois : un autre cerf y était installé avec sa suite. Ils s'affronteront brièvement hors de notre vue, puis notre cerf fera demi-tour. Malgré sa belle prestance, il s'est fait chasser. De l'autre cerf, nous ne connaitrons que le son de sa voix...






Scènes forestières

Mercredi 8 octobre 2017

Une séance d'observation depuis un promontoire. Dans une clairière assez loin (300 mètres) une cerf affirme sa présence. Plus près, un groupe de biches pait tranquillement. Un petit tête encore.
L'automne fait basculer les couleurs. Le soir au retour, à la tombée de la nuit, une biche, sa bichette et son faon ainsi qu'un daguet paissent encore dans une clairière.
Le bonheur...








jeudi 28 septembre 2017

Affut fructueux

28 septembre 2017

Une très belle journée à observer les cerfs et biches. Le brame était intense tôt le matin puis le soir. Notre affut près d'une souille a été récompensé par les longues ablutions d'un beau cerf 12 cors.

Ce cerf se balade à quelques pas du GR situé derrière la clôture de l'alpage.
Tendez l'oreille, il brame...
Un joli petit faon de l'année encore tacheté






Ce jeune 6 cors très curieux est venu nous voir à l'affut. Hélas, il faisait presque nuit.

lundi 25 septembre 2017

Première sortie au brame dans le Vercors

23 septembre 2017

Ça y est, le brame a commencé dans nos montagnes. Première sortie de l'année et premières émotions...















Début du brame à Chambord

9 septembre 2017

Les affuts de nos montagnes sont au mieux  constitués d'amas de bois mort dans lesquels on se recroqueville inconfortablement et d'où l'on repart avec des tiques. A Chambord, c'est la grande classe !!!



24 heures sur 24, les sangliers font le spectacle.
Lorsque le soleil décline, les biches arrivent.


Puis les daguets et les jeunes cerfs se joignent aux biches.
Enfin, on entend bramer, mais il fait nuit noire. Je règle la mise au point sur l'infini, les ISO au maximum, et je déclenche au hasard en direction du bruit. Après plusieurs essais qui ne me montrent que des arbres, je trouve enfin le coupable, mais à 12800 ISO et une pause sans pied d'une demie seconde, la photo vaut ce qu'elle vaut...
Il faudra attendre encore quelques jours pour que les cerfs sortent à la lumière.