samedi 27 septembre 2014

Cerfs, biches, renards en digiscopie avec un smartphone

Samedi 27 septembre 2014

Rappelons que la digiscopie consiste à photographier ce que l'on voit dans l'oculaire d'une lunette ou de jumelles. Je me suis posé beaucoup de questions sur cette technique, et je suis arrivé à la conclusion que le meilleur résultat devait être obtenu avec un appareil photo dont le diamètre d'objectif n'est pas plus grand que la pupille de sortie de la lunette, soit dans mon cas 3,2 mm à son grossissement 25, et 1,6 mm au grossissement max de 50. Il faut par ailleurs que le centre optique de l'objectif puisse se positionner au niveau où l'on peut observer tout le champ de la lunette (ce qu'on appelle le dégagement oculaire).

Le hic, c'est que ces caractéristiques ne se trouvent que dans les appareils pourris, voire les jouets... et en effet, les essais que j'ai faits jusqu'ici avec mon bel appareil photo sont décevants. La raison me semble être qu'à la fois, la pupille d'entrée des "bons" objecifs est trop grande, et que leur centre optique est bien trop en arrière de la lentille frontale.
N'ayant pas d'appareil pourri, mais un smartphone, ce qui revient à peu près au même, j'ai bricolé quelque chose pour le positionner rapidement et sûrement devant l'oculaire de la lunette, et ça marche!

Le seul problème, c'est que l'image enregistrée est bien moins bonne que celle qu'on voit à l'écran avant la prise de vue. La faute en incombe à la compression JPEG désastreuse qui fait un lissage et une accentuation éhontés.

Quand j'indique précisément la distance de prise de vue, c'est que j'ai pu la mesurer sur les photos aériennes de l'IGN.

Cerf vu à 220 m et grossissement 25
Le même à 200 m, grossissement 25. J'ai fait la même photo avec un appareil APSC muni d'un 70-200 2.8 et d'un doubleur, et le résultat est infiniment moins bon.
Biche à une cinquantaine de mètres. Photo prise à 18h30 par temps nuageux, à l'ombre.
Faon à 70 m, grossissement 25, à l'ombre, (gelée blanche)
Le même, un peu plus tard, quand le soleil l'a atteint.


Daguet vu à 375m, grossissement 25
Renardeaux chassant des sauterelles


mardi 16 septembre 2014

Biche avant brame

Samedi 13 septembre 2014

Le brame du cerf débute le 15 septembre à 6 h, et se termine le 14 octobre à 19h45, c'est bien connu. Le 13 septembre, j'ai néanmoins entendu un cerf précoce bramer. Il y a toujours des individus qui ne respectent pas la réglementation. J'ai pu aussi voir venir à moi cette biche et son faon. Je les avais repérées de loin, et je m'étais collé contre un tronc d'arbre sans bouger. Arrivées tout près, le faon m'a senti, mais pas la biche. J'ai fait cette photo sans même penser à zoomer un peu.


lundi 15 septembre 2014

En visite à Bordeaux

Août 2014

Nous avons profité de notre séjour dans les Landes pour visiter Bordeaux. Voici quelques images de cette belle ville très aérée dont la circulation automobile n'envahit plus le centre.

Le Pont de Pierre à marée basse
Le même à marée haute
Encore le même côté aval
Quasiment pas de circulation sur le pont
dont les lampadaires sont vraiment très classieux.
Alignement de façades donnant sur les quais
Les belles places sont nombreuses à Bordeaux.




La porte Cailhau
Place de la Bourse
Le pont Jacques Chaban Delmas


Mascaron sur une façade

Balcon en vague

Le monument aux Girondins
De plus près
Encore plus près
La Grosse Cloche

Nous avons assisté à l'appareillage (au moteur) du Bélem.


Voilier de tradition et téléphone portable...
Pour le moment, les voiles ne sont hissées que pour la déco.
Le Bélem passe sous le pont Chaban Delmas dont le tablier a été remonté.
Le miroir d'eau, le tram et la place de la Bourse
Brumisation place de la Bourse

Quand beaucoup de gens pataugent, le miroir d'eau se trouble.
Place de la Bourse
Fort heureusement, on trouve encore de petits coins où la nature humaine reprend ses droits.

Dans les Landes

Août 2104

A l'occasion d'un petit séjour dans les landes, nous sommes allés visiter la réserve ornithologique du Teich, dans le bassin d'Arcachon. Cette réserve est très bien faite. Nous y avons passé 6 heures derrière les oculaires des jumelles ou de la longue vue.
J'ai fait quelques essais de digiscopie en positionnant tout simplement l'objectif d'un téléphone portable devant l'oculaire de la lunette. En dehors du centrage qui est extrêmement difficile à obtenir et à conserver (il faut que je bricole quelque chose), on obtient des résultats étonnants si la lumière est suffisante.


Héron bihoreau adulte
Héron bihoreau juvénile
Héron cendré s'exposant comme les cormorans
Grèbe huppé sur son nid
 Nous sommes montés à la dune du Pilat, bien entendu, et nous l'avons escaladée par le côté raide. Ce n'est pas très long, et heureusement, car ça patine terriblement dans la semoule !



La descente est un vrai plaisir.
Et pour finir, quelques vues prises lors d'un tour en bateau sur le bassin.