samedi 28 avril 2012

Un petit tour dans les Vosges


Avril 2012
Temps glacial et pourri sur toute la France. L'Alsace n'y échappe pas, même si, semble-t-il, il pleut un peu moins qu'ailleurs. Alors la ligne bleue des Vosges, nous ne l'avons pas vue souvent. Nous avons tenté une petite balade du côté du col de Fréland. Quand on peut les voir, les paysages sont magnifiques.

La forêt est superbe, et le sous bois est un tapis de myrtilles. A revisiter au mois d'août !

En français dans le texte.

Hibou moyen duc

Hibou moyen duc

Avril 2012

En camping, nous étions installés quasiment sous un épicéa. Au bout de quelques jours, nous avons découvert que cet épicéa abritait régulièrement un hôte particulièrement discret et intéressant : un hibou moyen duc. Il passait ses journées caché contre le tronc, jouant parfaitement avec son mimétisme.


Regard inquisiteur
Petit somme, mais toujours en veille
Gros dodo (enfin, presque)

Enervement (peut-être une photo de trop, pourtant, je ne l'ai jamais fait fuir)
Je n'aimerais pas être une souris prise dans son collimateur...

mardi 3 avril 2012

Vautours dans les baronnies

Mardi 3 avril 2011

Un grand week-end dans les baronnies pour aller entre autres choses, voir les vautours à Rémuzat. Nous avons eu de la chance : il faisait beau et ces magnifiques oiseaux sortaient beaucoup, profitant des ascendances qui les propulsaient hors de notre vue en quelques minutes. Une splendide occasion pour admirer la maîtrise incroyable et l'extrême élégance de ces oiseaux.

Un vautour fauve.

Un couple de vautours fauves en train de spiraler.
Un gypaète barbu. Son apparition sera fugitive.
Toujours le gypaète barbu. On le voit ici équipé de sa balise de géolocalisation.
Vautour fauve.
Lorsque nous sommes arrivés sur le site du rocher du Caire, nous avons aperçu un vautour percnoptère, mais bien trop loin pour le photographier. Plus tard, un couple est apparu, mais c'est un oiseau beaucoup plus petit que les autres vautours, donc plus difficile à photographier.
On voit ici un couple de vautours fauves spiraler en compagnie du couple de vautours percnoptères.
Attitude typique du vautour piquant tout en freinant pour se poser : les pattes sorties en aérofreins, la tête basse, et la queue relevée pour compenser le couple piqueur des pattes.
Le même vu de dessus. On peut voir que l'écoulement de l'air doit être turbulent et que les filets d'air sur l'extrados de l'aile se décollent car les plumes se soulèvent.
Un passage de vautour percnoptère.
Quand les vautours se reposent, il reste les papillons.


Et le paysage magnifique, quoique particulièrement aride en ce début de printemps.
Un petit tour dans les ruelles de Vinsobres.

Quel dommage que je ne sois pas plus grand ! Le cerisier prendrait un peu moins de place, et on verrait mieux le clocher...