vendredi 5 août 2011

Queyras, le camping de Ristolas

Mi-juillet 2011, nous sommes retournés dans le Queyras, au camping municipal de Ristolas, dont nous avions adoré l'ambiance. Le camping est animé par Didier Fuentes et sa petite équipe. Didier cumule les fonctions de gérant, animateur, restaurateur... Le lien est ici : Camping municipal du Chardonnet
L'aménagement du camping est minimaliste. Si vous recherchez un camp 4 étoiles, avec soirées disco, karaoké ou autre, fuyez, ce n'est pas pour vous. L'ambiance, ici est plutôt à une douce convivialité, aux rapports humains, et surtout, à la passion pour la nature et les balades.
Ce n'est pas l'entassement, voyez plutôt :



Le soir, de nombreux feux s'allument près de chaque tente, surtout cette année où on avait un peu de mal à se réchauffer. Le bois ne manque pas : les avalanches de l'hiver fournissent tout le combustible nécessaire.

A l'entrée du camping, un petit étang, mais il est frisquet : nous sommes à 1650 m d'altitude.


Ensuite, on tombe sur deux yourtes. Elles font office de salle de restaurant et de salle de réconfort pour les randonneurs trempés ou gelés après une étape difficile. Réconfort garanti !




Les cordes de la yourte sont en crin de cheval.


C'est une (moderne) roulotte qui sert de bureau et de cuisine :


Cette année, une troupe de saltimbanques avait installé tout un monde de cabanes et tipis pour les enfants.




Didier crée régulièrement des animations fort sympa. Quand ce n'est pas lui qui gratte la guitare sous la yourte, il invite des artistes. Cette année, nous avons eu une soirée jazz manouche dans les bois. Les spectateurs se réchauffaient près des braseros, mais les musiciens qui jouaient de la guitare avec 5°C ambiants avaient bien du mérite.





Pour les amoureux de nature, le spectacle est sur place : côté adret, des prairies de fauche enluminées de fleurs dans lesquelles s'ébattent les marmottes, et côté ubac, une pente boisée de mélèzes dans laquelle tous les soirs, chamois et chevreuils viennent faire un petit tour ou se poser en sécurité pour la nuit. Vers 18h30, on sort ses jumelles et on se pose pour la séance.

Queyras, fleurs et animaux

Voici quelques photos de fleurs et d'animaux. Cette année, la profusion incroyable de fleurs les rendait finalement difficiles à photographier, car il était très difficile d'isoler une fleur. Bon, il suffisait de piétiner sauvagement toutes les gêneuses et le tour était joué, mais ce n'est pas dans l'esprit de la maison.

Epilobe photographiée le soir au camping. 
Rosier sauvage.
Lis martagon et renouée bistorte.
Le bord de la route.

???
Fleur couverte de rosée au petit matin.


Lis orangé au pré Michel (La Chalp) 

Une des rares fleurs noires : la raiponce de Haller

Ancolie


Fleurs couvertes de rosée, à contre-jour.
Linaigrette au bord du lac du Malrif
Fleur abondante dans le vallon montant au col de Longet. 
Chevrette photographiée devant le camping.

J'ai photographié des marmottes près du col Agnel. Vue la densité de terriers, il semble qu'il y avait de la surpopulation, et beaucoup d'agressivité entre les adultes. Une méchante bagarre s'est déroulée tout près de moi, mais comme mon site n'est pas réservé aux plus de 11 ans, je n'ai pas mis la dernière photo où la marmotte dominante mord l'autre à la gorge. Et quand on voit les dents, on comprend les hurlements de la pauvre victime.



Il y a aussi des marmottes débonnaires prenant simplement le soleil devant leur terrier :


Et les petits marmottons étaient vraiment adorables.






En face du camping de Ristolas, deux chamois :


Queyras, villages

Nous n'avons pas beaucoup flâné dans les villages ; je n'ai donc pas beaucoup de photos...

Abriès. 
Abriès, l'ancienne caserne de pompiers.
Eglise d'Abriès.
Abriès, l'agence postale communale.

Eglise de Ristolas. 
Ristolas.
Molines. Les grands balcons servaient à faire mûrir le seigle moissonné encore vert. 
Loggia à Molines. 
Molines.